Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de alain.suze

Le blog de Alain SUZE Des articles sur la santé, sur la forme et le bien-être, sur la diététique, et sur la littérature.

Articles avec #la grossesse - les bebes catégorie

Publié le par alain.suze
Publié dans : #La grossesse - les bébés

       8185287742_6fd8b11651.jpgJusqu'à maintenant, le dépistage de la trisomie 21 chez la femme enceinte se faisait par amniocentèse L'amniocentèse .

    Il est possible que, maintenant il puisse être effectué sur une simple prise de sang.

   

Les avantages

     Effectuée dès la dixième semaine, elle rend les tests moins invasifs que l'amniocentèse, et donc sans risque pour le fœtus.

   

    Les études internationales font état d'une fiabilité de 99 %.

Voir les commentaires

Publié le par alain.suze
Publié dans : #La grossesse - les bébés

De l'embryon au fœtus

     Après la fécondation Fecondation Fecondation  l'œuf migre vers l'utérus par une trompe de Fallope. Au stade de morula (l'œuf ressemble à une petite mûre), il s'enfonce dans la paroi utérine, c'est la nidation.

 

    Pendant les deux premiers mois, jusqu'à la huitième semaine, il va porter le nom d'embryon. Ensuite, on lui donne le nom de fœtus.

Voir l'album :

     La-vie-intra-uterine La-vie-intra-uterine

 

- 1-1 : Migration de l'œuf vers l'utérus

- 1-2 : Stade de morula 1

- 1-3 : Stade de morula 2

- 1-4 : Nidation

- 1-5 : Vue intra-utérine de la nidation

- 1-6 : Embryon de 3 semaines

- 1-7 : Embryon de 3 semaines

- 1-8 : Embryon de 3 semaines

- 1-9 : Embryon de 4 semaines

- 2-1 : Embryon de 4 semaines

- 2-2 : Embryon de 4 semaines

- 2-3 : Embryon de 6 semaines

- 2-4 : Embryon de 6 semaines

- 2-5 : Embryon de 6 semaines

- 2-6 : Embryon de 6 semaines

- 2-7 : Embryon de 6 semaines

- 2-8 : Embryon de 8 semaines

- 2-9 : Embryon de 8 semaines

- 3-1 : Embryon de 8 semaines

- 3-2 : Embryon de 8 semaines

 

À partir de ce stade, l'embryon prend le nom de fœtus

- 3-3 : Foetus de 10 semaines

- 3-4 : Foetus de 10 semaines

- 3-5 : Foetus de 10 semaines

Voir les commentaires

Publié le par alain.suze
Publié dans : #La grossesse - les bébés

    3136163994_469a235355.jpgBeaucoup de couples aimeraient pouvoir choisir à l'avance le sexe de leur enfant, malheureusement, s'il existe des méthodes, elles sont loin d'être fiables.

    Il faut savoir que pour les scientifiques, une méthode est fiable lorsque les résultats atteignent 90 %. 

 

Les méthodes

1) La méthode du régime alimentaire

   Elle doit être entreprise plusieurs mois à l'avance, avant la conception. Elle consiste à interdire certains aliments en accord avec le médecin nutritionniste.

2) La méthode des injections intravaginales

   15 minutes avant les rapports sexuels injecter dans le vagin 1 litre d'eau tiède, et du bicarbonate de sodium pour avoir une fille, du vinaigre pour un garçon.

3) La méthode basé sur la qualité et la fréquence des rapports sexuels

- Les rapports proches de la date d'ovulation favoriseraient les chromosomes Y (les garçons) ;

- Les rapports nombreux favorisent les chromosomes X (les filles) ;

- L'abstinence durant quelques jours rend l'égalité entre les chromosomes X et les chromosomes Y.

 

En réalité

   Aucune de ces méthodes n'atteint le taux de réussite de 90 % qui permettrait de la rendre fiable. 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par alain.suze
Publié dans : #La grossesse - les bébés

    5497825706_5121ef572a.jpgLe syndrome transfuseur-transfusé est une des pathologies les plus sévères des grossesses gémellaires monochoriales bi-amniotiques, c'est-à-dire des grossesses avec des jumeaux, mais un seul placenta et deux poches amniotiques.

 

Le syndrome

   Normalement, pour un fœtus, il y a un placenta et une poche amniotique. Dans le syndrome transfuseur-transfusé, il n'y a qu'un seul placenta pour les deux fœtus, qui baignent chacun dans une poche amniotique différente. Les deux fœtus sont donc reliés à l'unique placenta par leur propre cordon, ce qui entraîne un déséquilibre entre la circulation sanguine des deux jumeaux.

    Ce déséquilibre entraîne une diminution du débit sanguin d'un des fœtus (le fœtus transfuseur) et une augmentation du débit sanguin de l'autre fœtus (le fœtus transfusé).

 

Conséquences

-  Le jumeau transfuseur qui reçoit moins de sang risque une anémie Les anémies et un retard de croissance ;

-  Le jumeau transfusé qui reçoit trop de sang risque une insuffisance cardiaque. L'insuffisance cardiaque

 

Traitement

    Il s'agit d'intervenir chirurgicalement par voie endoscopique, pour coaguler les vaisseaux anormaux du fœtus transfusé. L'intervention est réalisée sous anesthésie locale ou sous péridurale.

 

Dans 35 à 50 % des cas, les deux bébés survivent ;

8 fois sur 10, un seul des fœtus est sauvé et n'a aucune séquelles ;

Malheureusement, dans 20 % des cas, les deux bébés décèdent.

Voir les commentaires

Publié le par alain.suze
Publié dans : #La grossesse - les bébés

    515923600_89360e7854.jpg La toxémie gravidique est une maladie qui touche une femme sur 20, aux alentours de la 25e semaine de grossesse.

 

Symptômes

Les signes habituels de cette affection sont :

- Un visage gonflé ;

- Des œdèmes ;

- Des maux de tête ;

- Des nausées ou des vomissements ;

- Des vertiges ;

- Des troubles de la vision.

    Il y a également une augmentation de la tension artérielle L'hypertension artérielle, et des protéines urinaires.

 

Les causes

     Les causes de la toxémie gravidique sont très mal connues. Les femmes primipares (première grossesse) sont plus souvent atteintes.

 

Complications

Elles peuvent être très graves :

- Insuffisance rénale L'insuffisance rénale ;

- Eclampsie L'éclampsie ;

- Syndrome de Hellp (diminution des plaquettes et destruction des globules rouges) Le syndrome de Helpp ;

- Accouchements prématurés. Bébés prématurés

 

Traitement

Il est différent selon le stade de la grossesse :

- Si la date d'accouchement est loin : Médicaments antihypertenseurs, surveillance et repos complet.

- Si la date d'accouchement est proche : Un accouchement prématuré est pratiqué, sous corticoïdes.

Voir les commentaires

Publié le par alain.suze
Publié dans : #La grossesse - les bébés

     6714247935_48ee61e101.jpgEn France l'avortement, encore appelé interruption volontaire de grossesse (IVG) L'IVG : l'interruption volontaire de grossesse est autorisé jusqu'à la 12e semaine de grossesse (14e semaine d'aménorrhée).

     Les jeunes filles mineures n'ont pas besoin du consentement de leurs parents.

   

Il existe deux méthodes pour avorter :

- La méthode médicamenteuse L'interruption volontaire de grossesse médicamenteuse  :

-     La méthode par aspiration.

   La méthode par aspiration est plutôt indiquée pour les grossesses entre la 10e et la 14e semaine d'aménorrhée.

   

En pratique

     L'avortement par aspiration peut s'effectuer sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale, au choix de la patiente.

- La technique

     La veille de l'intervention la patiente doit prendre un comprimé pour dilater le col de l'utérus (RU 486 ou mifépritsone).

    La patiente est placé en position gynécologique, Le praticien introduit d'abord un spéculum, puis une sonde reliée à un dispositif d'aspiration par le vide.

    L'aspiration dure environ trois minutes pour une intervention d'une durée de quinze minutes.

- Les suites

    Il n'y a plus de complications aujourd'hui, Il n'y a que des saignements ressemblant à de grosses règles, les jours suivant l'IVG.

    Il est indispensable d'avoir ensuite recours à une méthode contraceptive, l'IVG ne rend pas stérile.

   

Tarifs

     Entre 250 et 500 euros, selon l'établissement. L'avortement par aspiration est pris en charge par l'assurance-maladie à hauteur de 80 %.

     L'IVG est gratuite pour les mineures.

Voir les commentaires

Publié le par alain.suze
Publié dans : #La grossesse - les bébés

    5676970037_2f91e50ffa.jpgDe nombreuses croyances farfelues et autres superstitions continuent de passer pour des réalités, pendant les neuf mois de la grossesse, et ce, malgré les progrès de la science.

 

En voici quelques-unes

- Si le ventre de la maman est pointu, c'est qu'il s'agit d'une fille

     Dans un sens cette croyance peut parfaitement se vérifier... une fois sur deux.

- Il ne faut pas changer la litière du chat

    Pour éviter tout risque de toxoplasmose La toxoplasmose, il vaut mieux que ce soit le père qui s'en charge, mais il faut tout de même nettoyer la litière de ce pauvre animal qui ne comprendrait pas un tel traitement.

- Si la maman a peur d'un chat, le bébé viendra au monde avec une tache de vin

    Les émotions de la maman passent au fœtus, mais les animaux ne sont pour rien dans la survenue des angiomes cutanés. Les angiomes

- Les femmes enceintes doivent dormir sur le côté gauche

    La meilleure position pour dormir est celle où la femme enceinte se sent le plus confortable.

- Il faut parler à l'enfant pour qu'il reconnaisse la voix de ses parents

    Les avis sont divergents. Peut-être à partir du 8e mois, en parlant fort.

- Il ne faut pas manger épicé pendant la grossesse

    Les goûts du bébé sont partiellement acquis pendant la grossesse, il est donc inutile de le priver, ainsi que la mère.

- Les femmes enceintes ne doivent pas croiser les jambes

    Il n'y a aucun risque pour le bébé.

- Il ne faut pas contrarier les envies alimentaires des femmes enceintes

    Les envies insolites des femmes enceintes ne sont pas un besoin physiologique.

- La pleine lune augmente le nombre d'accouchements

    Plusieurs études ont montré que notre satellite n'avait aucune incidence sur les accouchements.

Voir les commentaires

Publié le par alain.suze
Publié dans : #La grossesse - les bébés

     2307210441_35285c663e.jpgDans de nombreux pays, les bébés sont élevés sans jamais connaître les couches. Il suffit pour les mamans de reconnaître les signaux émis par leur bébé lorsque ce dernier a envie de vider sa vessie ou son rectum, et de l'emmener sur le pot à ce moment.

 

Est-ce facile ?

Il y a quelques modifications à faire dans la maison :

- Privilégier les surfaces faciles à nettoyer ;

- Faire porter au bébé des vêtements faciles à enlever en cas d'urgence ;

- Avoir des pots dans toutes les pièces. 

Mais la véritable difficulté est de repérer quand l'enfant a besoin de faire ses besoins.

 

Avantages

Ils sont en fait assez nombreux :

- Meilleure hygiène pour le bébé ;

- Plus de risque d'érythème fessier ;

- Baisse du coût ;

- Impact environnemental réduit

 

Inconvénients

Perte de liberté pour les parents, qui doivent surveiller leur bébé pendant de longs mois. 

Voir les commentaires

Publié le par alain.suze
Publié dans : #La grossesse - les bébés

   117720792_8ced65eac8.jpgUne interruption volontaire de grossesse à l'aide de médicaments peut être réalisée au cabinet du médecin, sous certaines conditions, dans les 7 semaines qui suivent l'arrêt des règles. 

 

Où le faire ?

Il est possible de s'adresser ;

- Dans un cabinet médical (généraliste ou gynécologue) ;

- Dans un hôpital ;

- Un centre de planification.

 

La méthode

    Après un entretient préalable, elle repose sur la prise de deux médicaments pris à 36/48 heures d'intervalle.

- La mifépristone (Myfégine) qui interrompt la grossese et favorise les contractions de l'utérus et l'ouverture du col.

-  La misoprostol (Gymiso) qui augmente les contractions utérines et favorise l'expulsion de l'oeuf.

 

Effets secondaires

- Après la prise de mifépristone les effets rencontrés habituellement sont des saignements, de la fatigue et des douleurs ressemblant à celle des règles.

- Après la prise de misoprostol, il y a des contractions et des saignements.

L'expulsion de l'oeuf a lieu dans les 4 à 48 heures qui suivent la prise du deuxième médicament. 

Les saignements ne doivent pas durer plus de 10 jours.

 

Après

   L'interruption volontaire de grossesse médicamenteuse n'ayant aucune incidence sur la fertilité, en cas de nouveau rapport sexuel, il est nécessaire d'utiliser un dispositif de contraception, et ce, dès le lendemain de l'IVG. 

Voir les commentaires

Publié le par alain.suze
Publié dans : #La grossesse - les bébés

    3941936698_e95f9eefa9.jpgCertaines femmes tentées par un accouchement plus en douceur et plus proche de la nature choisissent d'accoucher dans l'eau.

   

La préparation

    Elle s'effectue en piscine dans une eau chauffée à 32°C.

    Par ses vertus apaisantes, l'eau permet une meilleure relaxation. Elle est également intéressante pour entretenir la forme physique et la respiration, tout en travaillant l'ouverture du bassin et la respiration.

   

Contre-indications

Il existe quelques pathologies qui contre-indiquent un accouchement dans l'eau :

- Le placenta praévia Le placenta praevia ;

- Les jumeaux Les jumeaux : les vrais et les faux ;

- L'hypertension artérielle, L'hypertension artérielle,  les problèmes cardiaques, le diabète Le diabète de type 1Le diabète de type 2 ;

- Les prématurés ;

- Les maladies infectieuses, comme le VIH Dépistage du VIH, l'hépatite B Les hépatites virales : 2ème partie : L'hépatite B, etc.

   

L'accouchement

    Il se déroule dans une maternité équipée d'une grande baignoire d'eau à 37°C.

   Dès le début des contractions douloureuses  L'accouchement, la femme enceinte est invitée à s'installer dans la baignoire.

   Le bébé ne risque pas de se noyer puisqu'il évolue déjà dans un liquide et ses poumons ne seront fonctionnels qu'une fois à l'air libre.

   La délivrance s'effectue hors de la baignoire.

   En cas de problèmes, la mère est transférée dans une salle d'accouchement classique.

   

    Il faut savoir qu'en France, cette méthode est peu pratiquée, contrairement à d'autres pays comme la Belgique et la Finlande, même s'il existe dans notre pays quelques maternités équipées pour effectuer ce type d'accouchement.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>
- bids2 - site3