Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de alain.suze

Le blog de Alain SUZE Des articles sur la santé, sur la forme et le bien-être, sur la diététique, et sur la littérature.

Articles avec #allergies catégorie

Publié le par alain.suze
Publié dans : #Allergies

  À l'automne, les allergies reviennent. En cause, les acariens, ces arachnides qui vivent chez nous, et plus particulièrement dans notre literie, nos peluches et nos moquettes.5247996458_d89ca0637a.jpg

Il existe des solutions pour limiter leur prolifération.

 

Des housses pour la literie

  Au bout de deux ans de bons et loyaux services, le poids d'un oreiller est constitué pour un tiers d'acarien, de leur déjection, de nos peaux mortes et de bactéries. Peu ragoûtant à y penser, mais la literie est un milieu chaud et humide très appréciée des acariens.

  La solution consiste à enfermer nos matelas et nos oreillers dans des housses qui ferment à l'aide d'une fermeture éclair. Cela empêche nos squames de pénétrer dans la literie. Lavez les housses deux fois par an.

  Fuyez aussi les matelas traités antiacariens, la durée d'efficacité du produit utilisé pour traiter la literie est inconnue.

 

Lavage

  L'action mécanique du lavage en machine tue 95 % des acariens. D'un autre côté, ils sont détruits par une température supérieure à 56 °C. Idéal pour les lavages à 60 °C.

  Il faut passer sa literie en machine tous les quinze jours.

  Pour les nids d'acariens qui ne passent pas à la machine, quelques heures au congélateur élimineront ces petites bêtes qui ne survivent pas en dessous de 0°C.

 

L'aération

  Les acariens aiment l'humidité. Pour s'en débarrasser, il faut garder un air sec et il est donc indispensable d'aérer sa maison ou son appartement deux fois par jour pendant une quinzaine de minutes.

  Mettez aussi un peu de chauffage à 18-19° dès les premiers froids.

 

L'aspirateur

  Éviter les aspirateurs sans sac et privilégiez ceux équipés d'un filtre HEPA (haute efficacité pour les particules aériennes). Ce type d'appareil empêche les particules les plus fines de s'échapper dans l'air.

  Il faut aussi un aspirateur avec un débit d'air (en dm3/l) et une dépression (kPa) supérieurs à 30.

Voir les commentaires

Publié le par alain.suze
Publié dans : #Allergies

  Les colorants alimentaires donnent de très jolies couleurs à ce que nous mangeons. On les2437765784_fa185a6c51.jpg retrouve essentiellement dans les sucreries, certaines boissons, mais aussi dans d'autres mets, comme la charcuterie.

  Ils font partie des additifs alimentaires, au même titre que les conservateurs, par exemple. Ils servent à rehausser l'aspect visuel d'un produit, mais ils ne sont pas tous dénués de toxicité.

 

Les deux grandes catégories

- Les colorants naturels : Ils sont principalement utilisés dans l'industrie du bio et sont généralement inoffensifs. Parmi eux on trouve, la chlorophylle qui est un colorant vert, le jus de betterave qui est un colorant rouge et le safran ou le curcuma pour le jaune.

- Les colorants artificiels ou de synthèse : ils ne sont utilisés que dans l'industrie de l'agroalimentaire, on ne les retrouve pas dans les produits bio. Ils appartiennent à la famille des E 100 et un grand nombre d'entre eux sont mauvais pour notre santé.

 

Les E100 à proscrire : (liste non exaustive)

- E102 : c'est un colorant jaune connu sous le nom de tartrazine. Il peut être responsable d'allergie, particulièrement chez les sujets sensibilisés. On le retrouve dans les confiseries, certaines boissons, mais aussi dans des médicaments.

- E 104 : c'est aussi un colorant jaune dont le nom est jaune de quinoléine. Il est responsable d'allergie, mais aussi de certains cancers. On le trouve dans les confitures, certains sodas et dans des boissons alcoolisées.

- E 122 : c'est un colorant rouge connu sous le nom de carmoisine ou d'azorubine. On le retrouve dans la charcuterie dans laquelle il rehausse la couleur naturelle. Il est suspecté d'être cancérigène.

- E 124 : C'est un colorant rouge connu sous le nom de rouge de cochenille. Il est suspecté d'être responsable de cancers, et ceci même à faible dose. C'est le plus utilisé, on le trouve dans de nombreux produits comme le chorizo, les fruits au sirop, et dans bien d'autres confiseries.

- E 132 : c'est un colorant de couleur bleue dont le nom chimique est indogine. Il est responsable d'allergies, particulièrement chez les sujets sensibilisés. On le trouve dans les glaces et les confiseries.

 

  En matière de poison, ce n'est pas le produit en lui-même qui est toxique, mais la dose. Or, si dans un seul produit issus de l'industrie alimentaire qui contient des colorants, la dose est très faible, une consommation de ce produit en grande quantité nous fera rapidement atteindre la dose toxique. Les enfants en sont les premières victimes, en raison de la grande consommation qu'ils font des produits contenant ces colorants (bonbons, etc).

Voir les commentaires

Publié le par Alain SUZE
Publié dans : #Allergies

L'eczéma, qui est aussi appelé dermatite atopique, est une maladie inflammatoire du tissu cutané. L'étiologie de cette maladie est encore mal connue, mais elle serait à la fois d'origine immunitaire et nerveuse. Actuellement, il n'existe aucun traitement pour guérir l'eczéma, ils se limitent donc à réduire l'inflammation et l'inconfort. La recherche d'allergènes permet aussi de diminuer les symptômes.

Principaux types d'eczéma

Il existe trois grands types d'eczéma :

  • Atopique.
  • De contact.
  • Séborrhéique.

Eczéma atopique

Cette forme survient chez des sujets qui présentent des réactions allergiques au contact d'allergènes inoffensifs, comme les poussières ou les poils.

Eczéma de contact

La maladie se manifeste par le contact direct entre la peau et l'allergène. Ces allergènes peuvent être des produits pour la toilette, mais aussi la salive, la sueur ou des métaux (pièces de monnaie, bijoux, etc.).

Eczéma séborrhéique

Il survient généralement au niveau du cuir chevelu, mais chez l'adulte, il peut s'étendre jusqu'au visage. Il est caractérisé par des plaques de peau grasse, jaune et squameuse.

Symptômes de l'eczéma

L'eczéma est caractérisé par :

  • L'apparition de plaques rouges, irritantes et de croûtes de peaux sèches avec desquamation. Ces lésions apparaissent à des endroits bien précis du corps, en fonction du type d'eczéma.
  • Des démangeaisons.
  • La formation de vésicules.

Remarques

  • Avant l'âge de deux ans, l'eczéma atopique touche essentiellement les parties en relief (cuir chevelu).
  • Après l'âge de deux ans, les parties touchées sont les plis cutanés.
  • Chez les adolescents, on trouve des lésions au niveau des plis cutanés, mais aussi, autour des yeux.
  • Chez l'adulte, l'eczéma se situe, essentiellement, au niveau de la nuque, des pieds, des mains et des chevilles.

Traitements

La prévention

Un certain nombre de facteurs favorisent l'apparition de l'eczéma. Les connaître permet de les éliminer et de réduire les symptômes.

Ces facteurs sont :

  • La chaleur humide. Il faut mouiller et sécher la peau fréquemment.
  • Certaines infections de la peau.
  • Les irritations de contact, avec certains métaux (nickel).
  • Le stress.
  • Les allergènes d'origine alimentaire, comme les noix, le lait, etc.

Traitements médicaux

Seuls les produits réduisant l'inflammation sont utilisés pour diminuer l'inconfort de la maladie. Ce sont :

  • Les corticoïdes.
  • Les antihistaminiques.
  • Le Tacrolimus et le Pimecrolinus, qui sont deux produits immunomodulateurs.
  • La Cyclosporine qui est un antifungique.

Traitement par ultraviolets

Chez certains sujets, l'exposition au soleil peut avoir des effets bénéfiques.

Traitements psychothérapeutiques

Ils permettent de réduire le facteur stress (hypnothérapie, training autogène).

Conclusion

Les traitements actuels reposent donc sur la diminution de l'inflammation associés à la psychothérapie, à la diète et à la suppression des allergènes.

PC150035pimples all around eczema

Voir les commentaires

- bids2 - site3